Bourse-Axway chute après son avertissement sur les licences

jeudi 30 octobre 2014 12h27
 

PARIS, 30 octobre (Reuters) - L'action Axway chute dans des volumes élevés jeudi midi à la Bourse de Paris, où l'éditeur de logiciels accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small après avoir prévenu que le retard accumulé sur l'activité licences ne devrait pas être rattrapé.

A 12h22, le titre abandonne 8,2% à 17,13 euros dans des volumes représentant 3,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, l'indice CAC Mid & Small lâche 0,45%.

"Le retard accumulé depuis le début de l'année sur l'activité licences ne devrait probablement pas être rattrapé, bien que le portefeuille commercial actuel autorise une bonne perspective pour le quatrième trimestre", explique dans un communiqué le groupe spécialisé dans le marché de la gouvernance des flux de données.

"Toutefois, compte tenu des montants des licences attendues pour le dernier trimestre (qui devraient représenter près de la moitié des licences de l`année), l'entreprise ne peut exclure un risque de décalage ou de report de signatures", poursuit-t-il.

Tout en maintenant son objectif d'une croissance organique positive en 2014, Axway a ainsi indiqué ne pouvoir exclure, en cas de reports de signatures de licences au quatrième trimestre, une dégradation de la marge opérationnelle de l'année par rapport à celle de 2013.

"Compte tenu du retard accumulé à l'issue des neuf premiers mois, particulièrement en Licences, et même si le 'pipe' commercial laisse augurer un quatrième trimestre consistant en Licences (de l'ordre de 40 millions d'euros de facturations, soit autant qu'en cumul sur les neuf premiers mois, si le phénomène de reports ne se répète pas), le groupe aura du mal à tenir ses objectifs initiaux", considère Louis Capital Markets-Midcap Partners.

Sur les neuf premiers mois de l'année, Axway a enregistré une croissance organique de 0,9% de son chiffre d'affaires, à 174,3 millions d'euros, les plans d'actions mis en oeuvre pour développer l'offre de maintenance compensant les reports de signatures de licences (-15,2% en organique).

Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires de la société a reculé de 7,4% en données organiques, avec une chute de 37% pour les licences.

* Le communiqué :

bit.ly/1zMjH2N (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)