Valls plaide sa cause aux Pays-Bas, l'autre pays de l'austérité

vendredi 31 octobre 2014 06h00
 

* Valls poursuit sa tournée des capitales européennes à La Haye

* Il plaidera la cause des réformes structurelles françaises

* Critiques aux Pays-Bas contre les déficits français

par Julien Ponthus

PARIS, 31 octobre (Reuters) - Manuel Valls devrait savourer vendredi à la Haye la victoire politique que constitue la validation temporaire de son budget 2015 par la Commission européenne, malgré les critiques des Pays-Bas, pays adepte de l'orthodoxie comme l'Allemagne.

Début octobre à Washington, le ministre néerlandais des Finances et président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem déclarait à Reuters que la France était "loin de l'objectif" concernant son déficit budgétaire et qu'elle se devait de mettre en oeuvre des réformes structurelles plus ambitieuses.

Mais la Commission européenne a provisoirement validé mardi le projet de budget 2015 présenté par la France, en dépit d'un déficit prévu à 4,3% du produit intérieur brut (PIB), dépassant nettement l'engagement de 3%.

Pour autant, l'entourage de Manuel Valls assure que le chef du gouvernement ne se rend pas chez son homologue Mark Rutte dans un état d'esprit vindicatif mais pour réitérer l'engagement en faveur des entreprises de son gouvernement.

Après Milan, Madrid, Berlin et Londres, le Premier ministre français poursuit donc aux Pays-Bas sa tournée des capitales européennes, décidé à tordre le coup aux "clichés et caricatures" dépeignant une France incapable de se réformer.   Suite...