** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

mercredi 29 octobre 2014 17h55
 

PARIS/LONDRES, 29 octobre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé
sur une note globalement positive mercredi, portées par un optimisme prudent à
une heure et demie de la publication du communiqué de politique monétaire de la
Réserve fédérale américaine, mais certains indices ont souffert de la baisse de
plusieurs poids lourds de la cote.
    L'indice large FTSEurofirst 300 a terminé sur un gain de 0,11%
tandis que le FTSE-100 à Londres et le Dax à Francfort 
prenaient respectivement 0,81% et 0,16% mais le CAC 40 à Paris a cédé
0,05% (-2,03 points) a 4.110,64, plombé par Sanofi (-4,54%), la
deuxième capitalisation française, après le limogeage inattendu de son directeur
général, Christopher Viehbacher. 
    La journée a été plus difficile pour les Bourses de Madrid (-1,43%) 
et Milan (-1,64%) en raison principalement d'un nouvel accès de
faiblesse des valeurs bancaires comme BBVA (-4,07%) ou UniCredit
 (-4,48%).
    L'EuroStoxx 50, lui, a abandonné 0,54%.
    La Fed devrait, sauf énorme surprise, annoncer l'arrêt de ses achats de
titres sur les marchés, déjà ramenés à 15 milliards de dollars par mois, mettant
ainsi un terme à la politique d'assouplissement quantitatif (QE) lancée en
réaction à la crise financière et à la "Grande Récession" américaine.
 
    Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en petite baisse,
l'indice Dow Jones abandonnant 0,1%, le Standard & Poor's 500 
0,17% et le Nasdaq  0,57%, pénalisée entre autres par la chute de 6% de
Facebook au lendemain de ses résultats. 
    "La tendance est dictée par les cas particuliers des entreprises
aujourd'hui", explique Kim Forrest, analyste senior de Fort Pitt Capital Group.
Elle ajoute que pour l'instant "les Etats-Unis semblent la maison la plus
accueillante d'un quartier horrible et cela ne semble pas changer". 
    En Europe, c'est le secteur des services pétroliers qui a pesé sur la
tendance après la décision du néerlandais Fugro de renoncer à son
dividende pour 2014. Le titre Fugro a chuté de 26,6% et entraîné
dans son sillage, entre autres, l'italien Saipem (-6%) et le français
CGG (-4,68%).
    A la hausse, Fiat Chrysler Automobiles a bondi de plus de 12%
après l'annonce de la scission de Ferrari et Total 
s'est adjugé 1,98% après le maintien de son dividende et la confirmation de sa
stratégie malgré le changement de PDG. 
    Environ un tiers des sociétés de l'indice Stoxx Europe 600 ont
publié leurs comptes trimestriels et 67% ont atteint ou dépassé les estimations
de bénéfice, un pourcentage qui tombe à 59% pour le chiffre d'affaires, selon
les données Thomson Reuters Starmine. 
    Sur le marché des changes, le dollar recule légèrement avant les décisions
de la Fed, le marché s'attendant à voir la banque centrale s'en tenir à un
discours prudent sur la remontée à venir de ses taux d'intérêt. L'euro se traite
autour de 1,2750 dollar.
    Le repli du billet vert favorise la hausse du pétrole, qui prend plus de
1%après l'annonce d'une augmentation plus limitée qu'attendu des stocks aux
Etats-Unis la semaine dernière. Le Brent se rapproche ainsi du seuil de 88
dollars le baril. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Francesco Canepa à Londres, avec Rodrigo Campos à New York, Marc Angrand pour
le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)