LEAD 1-Pékin peut ne viser que 7% de croissance en 2015-Banque mondiale

mercredi 29 octobre 2014 09h57
 

(Répétition avec mention LEAD)

PEKIN, 29 octobre (Reuters) - La Chine peut abaisser sa prévision de croissance à 7% pour l'an prochain sans prendre le risque de pénaliser son marché du travail, a estimé mercredi la Banque mondiale, tout en appelant Pékin à s'affranchir d'objectifs économiques trop rigides.

Dans son rapport semestriel sur l'économie chinoise, l'institution souligne que répliquer l'année prochaine les objectifs "ambitieux" fixés pour 2014, à commencer par une croissance de 7,5%, pourrait détourner les autorités de leurs projets de réforme.

"Notre message consiste à dire que la priorité devrait aller aux réformes plutôt qu'à la réalisation d'objectifs de croissance plus spécifiques", a déclaré Karlis Smits, économiste de la Banque mondiale, lors d'un point de presse.

"De notre point de vue, un objectif indicatif d'environ 7% pour 2015 correspondrait (...) au niveau de croissance indicative requis pour maintenir la stabilité du marché du travail."

La décélération de la demande intérieure, conséquence du ralentissement du marché immobilier et de l'investissement, a pénalisé cette année l'économie chinoise, la deuxième du monde, malgré les multiples mesures de soutien à l'activité et au crédit mises en oeuvre par le gouvernement et la banque centrale.

La croissance a été de 7,3% en rythme annuel au troisième trimestre, son niveau le plus faible depuis la crise financière de 2007-2009, et de nombreux observateurs s'attendent à ce que le chiffre de l'ensemble de 2014 soit, pour la première fois en 15 ans, inférieur à l'objectif initial de 7,5%.

A 7,4%, la croissance 2014 serait la moins élevée enregistrée depuis 24 ans.

Pour la Banque mondiale, se fixer de nouveau pour 2015 un objectif ambitieux serait une erreur.   Suite...