October 28, 2014 / 8:34 PM / 3 years ago

LEAD 2-Wall Street salue les résultats de sociétés

5 MINUTES DE LECTURE

* Le Dow a gagné 1,12%, le S&P-500 1,19%, le Nasdaq 1,75%

* Wall Street porté par de solides trimestriels

* Statistiques du jour mitigées (Actualisé avec des éléments de change et obligataires)

par Rodrigo Campos et Caroline Valetkevitch et Ryan Vlastelica

NEW YORK, 28 octobre (Reuters) - Wall Street a terminé en nette hausse mardi, de solides résultats de sociétés et une bonne statistique de la confiance du consommateur l'ayant emporté sur des indicateurs immobiliers et industriels en deçà des attentes.

Les gains se sont accélérés dans les dernières transactions, permettant à l'indice S&P-500 de terminer au-dessus de sa moyenne mobile de 50 jours pour la première fois depuis le 29 septembre.

La confiance du consommateur aux Etats-Unis s'est améliorée de façon beaucoup plus nette que prévu en octobre, revenant à son plus haut niveau depuis octobre 2007, en raison notamment d'un optimisme plus vif sur la situation de l'emploi.

En revanche, les commandes de biens durables ont accusé en septembre leur plus net recul en huit mois, tandis que les prix des maisons individuelles ont augmenté en août mais à un rythme moins élevé qu'attendu par les analystes.

"On a eu un paquet de statistiques mitigées; les résultats sont très bons toutefois", a constaté King Lip (Baker Avenue Asset Management). "Les résultats de sociétés continuent de surprendre et ils sont le moteur de ce rebond".

"Les sociétés arrivent à surperformer en un moment où l'économie mondiale ralentit", a observé Peter Cardillo (Rockwell Global Capital). "Si la zone euro devait s'enfoncer dans la récession, ce serait une autre histoire".

La majorité des sociétés qui publient leurs trimestriels ont battu le consensus jusqu'à présent, apaisant quelque peu ceux qui craignaient les retombées de la conjoncture économique mondiale sur la rentabilité des entreprises.

La Réserve fédérale a débuté ce mardi sa réunion de politique monétaire qui dure jusqu'à mercredi. On s'attend à ce qu'elle répète qu'elle attendra encore un bon moment avant de lancer un nouveau cycle de hausse des taux. Il est en outre pratiquement assuré qu'elle annoncera la fin de ses rachats obligataires mensuels.

Cette perspective, ainsi que les indicateurs, parmi ceux du jour, qui ont fait pâle figure, ont pesé sur le dollar face à l'euro. Mais son recul a été limité, notamment face à un panier de devises, par la statistique de l'indice de confiance du consommateur.

L'indice Dow Jones gagne 187,81 points (1,12%) à 17.005,75. Le S&P-500 prend 23,42 points (1,19%) à 1.985,05. Le Nasdaq Composite avance de 78,36 points (1,75%) à 4.564,29.

L'indice des "small caps" Russell 2000 a surperformé les trois grands indices, progressant de 2,86% à 1.149,45. Il a gagné plus de 8% au cours des 11 dernières séances et a dépassé mardi sa moyenne mobile de 200 jours pour la première fois depuis le 19 septembre.

Twitter Contre La Tendance

Les dix grands indices sectoriels terminent tous dans le vert, avec en tête celui des valeurs de l'énergie qui progresse de 2,27%. L'indice SE Oil Service de la Bourse de Philadelphie s'est octroyé 3,4%.

Aux valeurs, Twitter figure parmi les déceptions du jour et a perdu 4,8%, après avoir annoncé la veille le recul d'un indicateur mesurant le degré d'engagement de ses utilisateurs.

Un autre réseau en ligne, Facebook, a publié ses comptes après la clôture et annoncé entre autres une hausse de 59% de son chiffre d'affaires. L'action avait fini en hausse de 0,6% et ne variait pas en après-Bourse.

DuPont a annoncé ce mardi des résultats légèrement supérieurs aux attentes, son programme de réduction des coûts ayant permis une amélioration des marges dans cinq de ses sept divisions.

L'action a gagné 0,1%.

Pfizer a publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, grâce à la hausse de ses ventes de traitements contre le cancer et à la demande pour ses médicaments dans les marchés émergents, tout en réfléchissant à d'autres projets de croissance externe près de six mois après avoir renoncé à racheter le britannique AstraZeneca.

L'action a progressé de 0,2%.

Whirlpool a fait état de bénéfices en hausse au troisième trimestre, à la faveur d'une augmentation de ses ventes de produits blancs et de produits bruns en Amérique du Nord et en Europe, tout en réduisant ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

L'action a pris 6,8% et constitue la troisième plus forte hausse de l'indice S&P-500.

On compte 2.582 hausses contre 501 baisses sur le Nyse et 2.171 hausses pour 526 baisses sur le Nasdaq.

Quelque 6,17 milliards d'actions ont changé de mains, selon BATS, en deçà de la moyenne du mois jusqu'à présent de 7,92 milliards.

Le dynamisme de la Bourse a pesé sur le marché des emprunts d'Etat américains qui, comme les autres, attend l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Fed demain mercredi.

Le Trésor a sinon adjugé pour 29 milliards de dollars de notes à deux ans, sans apparemment susciter d'enthousiasme pour ce papier. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below