LEAD 2-Pfizer bat le consensus, cherche des relais de croissance

mardi 28 octobre 2014 16h59
 

(Actualisé avec commentaire du DG et d'analyste,)

28 octobre (Reuters) - Pfizer a publié mardi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, grâce à la hausse de ses ventes de traitements contre le cancer et à la demande pour ses médicaments dans les marchés émergents, tout en réfléchissant à d'autres projets de croissance externe près de six mois après avoir renoncé à racheter le britannique AstraZeneca.

Le numéro un américain de la pharmacie a fait état d'un bénéfice de 2,67 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros), soit 42 cents par action, au troisième trimestre contre 2,59 milliards (39 cents/action) un an plus tôt.

L'an dernier, les résultats avaient été marqués par des charges de restructuration, des dépréciations et d'autres coûts non récurrents.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 57 cents, deux cents de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a diminué de 2% à 12,36 milliards de dollars, conséquence de la concurrence des génériques et de l'expiration d'un accord avec Amgen sur la commercialisation de l'Enbrel, un traitement de l'arthrose. Il dépasse néanmoins le consensus qui le donnait à 12,24 milliards.

Pfizer a resserré sa fourchette de prévisions de bénéfice annuel, ramenée de 2,23 à 2,27 dollars par action contre 2,20 à 2,30 dollars jusqu'à présent.

Le groupe américain a officiellement renoncé en mai à son projet de rachat d'AstraZeneca, mettant fin à six mois d'une bataille avec sa cible qui l'avait conduit à offrir jusqu'à 118 milliards de dollars. L'opération était motivée en premier lieu par des considérations fiscales car un transfert de son siège social au Royaume-Uni lui aurait permis de réduire son taux d'imposition des bénéfices.

  Suite...