Décision sur la livraison du Mistral à Moscou en novembre-Le Drian

mardi 28 octobre 2014 11h22
 

LE BOURGET, Seine-Saint-Denis, 28 octobre (Reuters) - F rançois Hollande prendra sa décision sur la livraison controversée d'un premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie dans le courant du mois de novembre, a déclaré mardi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Le président français avait annoncé le 3 septembre dernier que les conditions n'étaient pas réunies pour livrer ce navire de guerre en raison des "actions" de Moscou en Ukraine.

Le premier des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral devait être livré en octobre et 400 marins russes se forment depuis le 30 juin à sa manoeuvre dans le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

"Le président de la République s'est exprimé à ce sujet au début du mois de septembre. Il a dit à ce moment-là que si les conditions politiques ne changeaient pas, il n'imaginait pas donner l'autorisation de livraison", a déclaré Jean-Yves Le Drian à la presse lors d'une visite du salon Euronaval.

Prié de dire si les conditions avaient changé, le ministre de la Défense s'est contenté de répondre que François Hollande prendrait sa décision "au moment de la livraison" qui, a-t-il ajouté, interviendra "courant du mois de novembre".

Depuis début septembre, Vladimir Poutine et son homologue russe Petro Porochenko se sont rencontrés pour débattre notamment des livraisons de gaz russe à l'Ukraine et le président russe a annoncé le retrait de ses troupes massées à la frontière orientale de l'Ukraine.

CESSEZ-LE-FEU

En présence de représentants russes, les autorités ukrainiennes et les séparatistes pro-russes se sont entendus le 5 septembre dans la capitale de la Biélorussie sur la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine dans le cadre d'un plan de paix plus large.   Suite...