Japon-Pas de date prédéfinie pour la fin du QQE-Kuroda (BoJ)

mardi 28 octobre 2014 07h12
 

TOKYO, 28 octobre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon Haruhiko Kuroda a déclaré mardi qu'aucune date n'avait été fixée à l'avance pour la fin du programme de relance monétaire massive, suggérant que le délai de deux ans que s'est fixé l'institut pour parvenir à son objectif d'inflation était flexible.

S'exprimant au Parlement, il a réaffirmé sa prévision d'une inflation à 2% au cours du prochain exercice fiscal débutant en avril 2015, ajoutant qu'une sortie du programme serait débattue au cours de cette période.

"La projection du conseil de la BOJ est que l'objectif de 2% sera probablement atteint durant l'exercice fiscal 2015, donc à n'en pas douter des débats variés auront lieu pendant cette période sur la stratégie de sortie", a-t-il dit mardi.

De nombreux économistes doutent que l'inflation atteigne 2% l'année prochaine en raison de la baisse des prix du pétrole et du ralentissement économique et s'attendent à ce que la BoJ assouplisse encore davantage sa politique monétaire.

Haruhiko Kuroda a réaffirmé qu'il "n'hésiterait pas à ajuster la politique" si l'objectif de remonter l'inflation à 2% était compromis.

Kikuo Iwata, l'un des deux sous-gouverneurs de la BoJ et l'un des architectes de l'"assouplissement quantitatif et qualitatif" (QQE), a également admis que l'incertitude prévalait concernant le moment exact où l'inflation atteindrait 2%.

"Ce n'est pas gravé dans la pierre comme les horaires des trains", a-t-il dit au Parlement, interrogé sur le calendrier de deux ans défini par la BoJ en avril dernier.

"Ce qui est important pour la BoJ c'est d'agir et de n'épargner aucune effort pour parvenir à une inflation à 2%", a déclaré Kikuo Iwata.

Dans le cadre du programme de relance déployé en avril dernier, la BoJ s'est engagée à doubler la base monétaire en procédant à de vastes rachats d'actifs.   Suite...