France-La dégradation s'accentue dans le BTP

lundi 27 octobre 2014 13h58
 

PARIS, 27 octobre (Reuters) - Le rythme de baisse de la demande de logements neufs s'est accentué en octobre en France et les perspectives de mises en chantier de logements neufs restent dégradées pour les trois prochains mois, annonce lundi l'Insee.

Le solde d'opinions des professionnels interrogés par l'Insee dans le cadre de son enquête trimestrielle de conjoncture dans la promotion immobilière chute à son plus bas niveau (-54), s'agissant de la demande de logements, depuis le début de la série en 1991.

Même si les promoteurs sont moins nombreux qu'en juillet à indiquer une augmentation de leur stock de logements invendus, le solde d'opinions correspondant reste nettement supérieur à sa moyenne, souligne en outre l'institut. Les promoteurs sont de plus aussi nombreux qu'en juillet à signaler une baisse des prix moyens des logements neufs mis en vente.

L'Insee fait état par ailleurs d'une poursuite de la détérioration du climat conjoncturel dans les travaux publics dans son enquête trimestrielle sur le secteur.

Les soldes d'opinions des chefs d'entreprise interrogés sur leur activité passée et à venir ont chuté par rapport au trimestre précédent et atteignent leur plus bas niveau depuis 1984. Ils sont plus nombreux que dans l'enquête précédente à anticiper une baisse d'effectifs.

L'enquête trimestrielle de l'Insee sur l'artisanat du bâtiment fait apparaître de même une poursuite de la dégradation du climat conjoncturel, les artisans restant eux aussi pessimistes sur l'évolution des effectifs du secteur.

Les communiqués de l'Insee :

here   Suite...