Bourse-Solocal baisse encore après l'invalidation du PSE

lundi 27 octobre 2014 11h05
 

PARIS, 27 octobre (Reuters) - L'action Solocal Group accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 lundi matin à la Bourse de Paris, le spécialiste de la communication locale digitale pâtissant encore des craintes suscitées par l'invalidation de son Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) par la Cour administrative d'appel de Versailles.

A 10h56, le titre abandonne 4,53% à 0,464 euro, portant à 8,12% son recul en deux séances. Au même instant, le SBF 120 baisse de 0,37%.

Dans un communiqué publié jeudi, PagesJaunes, filiale de Solocal Group, a indiqué prendre acte de l'arrêt rendu le 22 octobre par la Cour administrative d'appel de Versailles, qui porte annulation de la décision de l'administration du Travail validant l'accord majoritaire conclu le 20 novembre 2013 sur son PSE.

La décision de la Cour administrative d'appel de Versailles porte uniquement sur la conformité de la signature de l'un des représentants des organisations syndicales, précise la société dans son communiqué ajoutant que le bien-fondé et la qualité de l'accord en lui-même ne sont "aucunement remis en cause".

"Suite à cette décision, le groupe va devoir passer une provision sur l'exercice 2014 d'un montant évalué à 17,6 millions d'euros. Cette estimation repose, selon nos hypothèses, sur une indemnité moyenne de 70.000 euros par salarié (278 au total) sur une période 9 mois, à laquelle se rajoute des frais de conseil estimés à 3,0 millions d'euros", a calculé dans une note Gilbert Dupont.

"Même si à l'issue de cette décision, le groupe est amené à payer cette provision, nous estimons que cette dernière ne change pas le business model du groupe et son plan stratégique Digital 2015", considère néanmoins la société de Bourse.

PagesJaunes a d'ores et déjà dit étudier tous les recours envisageables auprès du Conseil d'Etat. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)