France-La SNCM au bord d'un naufrage programmé

lundi 27 octobre 2014 10h41
 

* Réunion décisive pour l'avenir de la SNCM

* Une compagnie maritime plus petite pour attirer un repreneur ?

* Un scénarion noir est redouté

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE, 27 octobre (Reuters) - Partenaires sociaux, représentants de l'Etat et actionnaires de la SNCM se retrouvent mardi pour une réunion décisive pour l'avenir de la compagnie maritime en grande difficulté.

Détenue à 66% par Transdev - coentreprise entre Veolia et la Caisse des dépôts -, à 25% par l'Etat et à 9% par ses salariés, la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) est au bord de l'asphyxie financière.

Transdev pousse la compagnie vers un redressement judiciaire qui lui apparaît, comme au gouvernement, la seule solution pour créer une nouvelle société, plus attractive pour un éventuel repreneur et libérée du poids des aides à rembourser.

La date du 3 novembre aurait déjà été cochée pour placer la société sous la protection du tribunal de commerce de Marseille, qui a ouvert début octobre une procédure de conciliation en nommant deux administrateurs chargés notamment "d'une remise à plat juridique", a-t-on appris de source proche du dossier.

Le président du directoire de la SNCM, Olivier Diehl, a proposé un schéma d'exploitation restreint avec un volet social prévoyant le maintien de 800 à 1.200 emplois sur les 2.030, dont près de 400 CDD, que compte l'entreprise qui assure notamment la liaison entre la Corse et le continent.   Suite...