Situation économique préoccupante en Egypte, admet un ministre

samedi 6 avril 2013 19h30
 

LE CAIRE, 6 avril (Reuters) - La situation économique de l'Egypte est "préoccupante" et il faut que le gouvernement prenne rapidement des mesures pour faire redémarrer l'économie, a déclaré samedi le ministre égyptien de la Planification à l'agence de presse Mena.

Achraf al Arabi a jugé "positive" la reprise, mercredi, des discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue de l'octroi d'un prêt de 4,8 milliards de dollars à l'Egypte, alors que les réserves de devises du pays ont atteint un seuil critique.

"La situation économique est devenue préoccupante", a reconnu le ministre en plaidant pour des "mesures rapides pour relancer l'activité".

L'Egypte et le FMI étaient parvenus à un accord en novembre, mais le président Mohamed Morsi a repoussé la mise en oeuvre de certaines réformes économiques, dont une hausse de la TVA, en raison des tensions politiques.

Le déficit budgétaire du pays s'est depuis creusé, les réserves de devises ont diminué et la livre égyptienne s'est dépréciée.

Le Caire doit désormais convaincre le FMI de sa détermination à mener des réformes, dont de très impopulaires hausses d'impôts et baisses des subventions dont bénéficient les produits de première nécessité comme l'essence et le pain.

(Ulf Laessing et Paul Taylor; Tangi Salaün pour le service français)