EDF-Hollande redit son soutien au projet Hinkley Point

mardi 17 mai 2016 08h17
 

PARIS, 17 mai (Reuters) - François Hollande a réaffirmé mardi son soutien au projet controversé d'EDF de construire deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, en Angleterre.

Ce projet suscite le débat depuis plusieurs mois en raison notamment de son coût élevé de 18 milliards de livres (23 milliards d'euros environ) et de son impact sur les finances d'EDF.

"Je suis favorable à ce que ce chantier puisse se faire", a dit le chef de l'Etat sur Europe 1.

"Nous avons besoin d'avoir une industrie nucléaire qui soit de haute performance, de haute sûreté en France, et (...) nous ne pouvons pas laisser non plus à l'exportation d'autres venir sur des terrains qui jusqu'à présent pouvaient être français", a-t-il ajouté.

La ministre de l'Environnement et de l'Energie, Ségolène Royal, s'est inquiétée dans un entretien au Financial Times publié vendredi de l'impact du coût "colossal" de Hinkley Point sur les finances d'EDF, tout en estimant qu'un abandon du projet pourrait nuire à l'image de la France. (Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis)