EDF-CA du T1 en repli de 6,7%, objectifs confirmés

mardi 10 mai 2016 17h58
 

PARIS, 10 mai (Reuters) - EDF a publié mardi un chiffre d'affaires en repli de 6,7% au titre du premier trimestre 2016, pénalisé notamment par des prix de marché de l'électricité à des niveaux historiquement bas, notamment en France, et a confirmé ses objectifs annuels.

L'électricien public, dont l'Etat détient 84,9% du capital, a fait savoir dans un communiqué qu'il visait toujours pour 2016 un Ebitda compris entre 16,3 milliards et 16,8 milliards d'euros, un ratio d'endettement financier net sur Ebitda entre 2 et 2,5 fois et un taux de distribution du résultat net courant compris entre 55% et 65%.

EDF a toutefois ajusté à la baisse son objectif annuel de production nucléaire en France, à un niveau compris entre 408 et 412 térawatts/heure (TWh) - contre 410 à 415 TWh précédemment -, pour tenir compte de l'accident de manutention d'un générateur de vapeur survenu dans la centrale de Paluel (Seine-Maritime).

Le groupe, qui a renouvelé son ambition de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes (hors projet Linky), a enregistré à fin mars des ventes de 21,44 milliards d'euros, en baisse de 6,0% à périmètre et changes constants.

Confronté à la chute des prix de marché et à de lourds investissements - dans le nucléaire français, l'EPR britannique d'Hinkley Point ou encore le rachat de l'activité réacteurs d'Areva - EDF a notamment annoncé en avril un projet d'augmentation de capital d'environ 4 milliards d'euros.

Cette levée de fonds, à laquelle l'Etat français participera à hauteur de 3 milliards d'euros, doit être mise en ÷uvre d'ici à la clôture des comptes 2016.

Le communiqué :

bit.ly/1T7I9FQ (Benjamin Mallet, édité par Gwénaëlle Barzic)