Sanofi en désaccord avec le verdict américain sur le Praluent

mercredi 16 mars 2016 17h55
 

PARIS, 16 mars (Reuters) - Sanofi a déclaré mercredi que son partenaire Regeneron et lui-même étaient en désaccord avec le verdict rendu par un tribunal américain dans un litige en contrefaçon de brevets concernant leur traitement, le Praluent, et qu'ils allaient faire appel.

Un tribunal de district américain a jugé valides les revendications brevetaires d'Amgen portant sur deux de ses brevets relatifs aux anticorps anti-PCSK9. Amgen commercialise le Repatha.

"Sanofi et Regeneron considèrent que les revendications brevetaires invoquées par Amgen dans l'action en contrefaçon qu'il a entamée aux États-Unis sont invalides, et ont l'intention de faire appel du verdict", précise le laboratoire français dans un communiqué.

Cette décision est une première étape dans le contentieux en cours et n'impacte pas Praluent, qui reste disponible sur le marché aux États-Unis, ajoute Sanofi.

Le Praluent et le Repatha appartiennent l'un et l'autre à une nouvelle catégorie de traitements de l'hypercholestérolémie, celle des inhibiteurs de PCSK9, qui ont prouvé leur efficacité dans la réduction du taux de cholestérol LDL, surnommé le "mauvais" cholestérol.

Le communiqué :

bit.ly/1QXObG7 (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)