Engie confirme ne pas discuter d'un rapprochement avec Suez

jeudi 25 février 2016 12h54
 

PARIS, 25 février (Reuters) - Engie a confirmé jeudi ne pas envisager de rapprochement global avec Suez , dont il détient 33,4% du capital.

Plusieurs analystes, en réaction à des articles de presse, ont récemment estimé qu'Engie pourrait fusionner sa filiale de services énergétiques Cofely avec Suez pour porter sa participation dans le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des déchets à 66% environ.

"Il n'est pas question (...) d'envisager de se séparer de Cofely. Quant à Suez (...), nous n'avons aucun projet et jamais discuté de cette question d'un rapprochement global, ni à travers l'apport de Cofely", a déclaré le PDG d'Engie Gérard Mestrallet, lors d'une conférence de presse.

Gérard Mestrallet a également déclaré qu'Engie ne prévoyait pas de participer à d'autres projets de centrales nucléaires que ceux sur lesquels il travaille en Turquie et au Royaume-Uni. (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)