Arkema-La justice rejette les accusations de Klesch sur Kem One

vendredi 27 novembre 2015 09h04
 

PARIS, 27 novembre (Reuters) - Arkema a annoncé vendredi que la justice avait rejeté les accusations du groupe suisse Klesch, selon lequel le chimiste français aurait diffusé de fausses informations lors de la cession de Kem One.

"Dans le cadre de la procédure d'arbitrage que le groupe Klesch avait initiée à l'encontre d'Arkema en mars 2013, le tribunal arbitral de la Chambre de Commerce Internationale a (... ) rejeté toutes les accusations du Groupe Klesch à l'encontre d'Arkema et a condamné Klesch Chemicals LTD à payer à Arkema 73,6 millions d'euros de dommages-intérêts", a déclaré Arkema dans un communiqué.

Le groupe suisse avait assigné Arkema devant un tribunal arbitral pour tenter d'obtenir des dommages et intérêts à la suite du rachat en 2012 de Kem One, le pôle vinylique du groupe français de chimie de spécialités.

Klesch estimait que lors des négociations Arkema lui aurait transmis de "fausses informations" financières, et réclamait du coup au groupe français 310 millions d'euros d'indemnisation. Arkema a toujours rejeté ces accusations. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)