Areva veut réduire de 15% ses frais de personnel en France

jeudi 7 mai 2015 08h55
 

PARIS, 7 mai (Reuters) - Le groupe nucléaire Areva a annoncé jeudi l'ouverture de négociations avec ses organisations syndicales portant sur le volet social de son plan de compétitivité.

Areva vise une réduction de ses frais de personnel de l'ordre de 15% en France et de 18% au total au niveau mondial, précise dans un communiqué le spécialiste public du nucléaire.

La première étape des négociations avec les syndicats devrait se dérouler en mai et en juin.

"Quelles que soient les options qui seront retenues pour décliner la feuille de route stratégique et définir le plan de financement, il est urgent de prendre les mesures indispensables pour adapter les coûts de nos activités à la réalité de leurs marchés", souligne Philippe Knoche, le directeur général d'Areva, cité dans le communiqué.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du plan de compétitivité annoncé le 4 mars et prévoyant un programme d'économies d'un milliard d'euros à l'horizon 2017.

Le groupe a publié des pertes massives au titre de 2014 en raison d'importantes dépréciations d'actifs et de provisions. (Noëlle Mennella, édité par Matthieu Protard)