Areva pourrait tirer des lignes de crédit si nécessaire-DG

mardi 24 mars 2015 18h24
 

PARIS, 24 mars (Reuters) - Areva pourrait être amené à exercer des lignes de crédit de plus de deux milliards d'euros si nécessaire pour assurer son financement, a déclaré mardi son directeur général, Philippe Knoche.

Le groupe nucléaire en difficulté, contrôlé à près de 87% par l'Etat français, a prévu d'élaborer d'ici à la fin juillet un plan de financement qui devrait inclure "des partenariats comportant un volet financier" et un renforcement de ses fonds propres incluant potentiellement une augmentation de capital.

"Non seulement nous publierons notre plan de financement fin juillet mais également nous pourrions être amenés à exercer des lignes de crédit et un crédit syndiqué pour un total de plus de deux milliards d'euros qui sont à notre disposition auprès des banques", a déclaré Philippe Knoche lors d'une audition à l'Assemblée nationale.

Philippe Knoche a également souligné que le cash flow négatif d'Areva prévu pour 2015, de 1,3 milliard à 1,7 milliard d'euros, s'établirait à un niveau supérieur à sa trésorerie nette disponible de début d'année, d'environ un milliard. (Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis)