Areva prévient qu'il passera une provision significative au T4

jeudi 29 octobre 2015 18h31
 

PARIS, 28 octobre (Reuters) - Areva annonce jeudi qu'il prévoit de passer un montant significatif de provisions au quatrième trimestre en raison des suppressions de postes envisagées dans le cadre de sa restructuration.

Le spécialiste public du nucléaire, en difficulté, a prévu de supprimer 2.700 postes en France d'ici à 2017.

Dans un communiqué, Areva indique également qu'il s'est fixé comme objectif pour cette année d'atteindre un niveau de cash-flow net dans le haut de la fourchette de ses prévisions.

Le groupe avait jusque-là fait savoir que le cash-flow net de ses activités devrait s'établir entre -1,7 et -1,3 milliard d'euros, hors plan de compétitivité et coûts de mise en oeuvre associés.

Pour les neuf premiers mois de l'année, Areva a dégagé un chiffre d'affaires en progression 10,3% (+8,7% en données comparables) à 2,95 milliards d'euros, après avoir retraité ses chiffres de 2014 pour tenir compte notamment de la cession en cours de son activité réacteurs (Areva NP) à EDF.

Le groupe précise que son carnet de commandes s'établissait à 31.595 millions d'euros à fin septembre, en baisse de 3,5% par rapport à fin 2014.

EDF et Areva ont signé fin juillet un protocole d'accord prévoyant la cession à l'électricien public de 51% à 75% du capital d'Areva NP sur la base d'une valorisation de la société de 2,7 milliards d'euros.

Areva a ainsi lancé la première phase de son plan de sauvetage, qui inclut également, outre d'importantes réductions d'effectifs, une recapitalisation par l'Etat français dont le groupe public a prévenu qu'elle serait "significative". (Matthieu Protard et Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)