Kering maintient la cadence au T3, grâce à Puma

jeudi 23 octobre 2014 17h49
 

PARIS, 23 octobre (Reuters) - Kering a maintenu le cap de sa croissance organique au troisième trimestre grâce à l'accélération de Puma, tandis que Gucci a poursuivi sa baisse et que Bottega Veneta a nettement ralenti la cadence, dans un marché du luxe plombé par la faiblesse du marché chinois, la chute des achats des touristes russes et les remous politiques à Hong Kong.

Les ventes du groupe ont totalisé 2,61 milliards d'euros, un chiffre légèrement supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 2,58 milliards, enregistrant une hausse de 3,3% en données publiées et de 4,4% à périmètre et taux de change comparables, en ligne avec les 4% du premier semestre et les attentes des analystes.

Pour la première fois depuis longtemps, les performances de la division de mode sportive, principalement constituée de Puma, ont dépassé celles du pôle luxe.

L'équipementier sportif, qui récolte les fruits de son plan de relance et de sa nouvelle offre de chaussures plus techniques, a vu sa croissance organique atteindre 6,2%, tandis que l'ensemble des marques du luxe a signé une progression limitée à 3,5%.

Gucci reste sous pression, la marque phare du groupe, qui pèse pour environ 65% de ses profits, recule encore de 1,9%, après une baisse de 1,1% au premier semestre, alors que le groupe avait dit tabler sur un redressement des performances du maroquinier florentin au deuxième semestre.

Bottega Veneta ralentit quant à elle la cadence (+10,8%), tandis que Saint Laurent signe une nouvelle brillante performance (+27,5%).

Le communiqué : bit.ly/1sd3ZDI (Pascale Denis, édité par Jean-michel Bélot)