UE-Feu vert sous condition à la vente de Merial par Sanofi

mercredi 9 novembre 2016 17h18
 

PARIS, 9 novembre (Reuters) - La Commission européenne a autorisé mercredi l'acquisition de Merial, l'activité santé animale du groupe pharmaceutique français Sanofi, par le groupe allemand Boehringer Ingelheim (BI).

Cette décision est toutefois subordonnée à la cession de plusieurs vaccins et médicaments à usage vétérinaire, précise la Commission dans un communiqué.

Pour remédier aux problèmes de concurrence soulevés par la Commission, les deux entreprises ont proposé de céder un certain nombre de produits commercialisés ou en cours de développement par Merial, notamment ses vaccins Circovac, Progressis, Parvovax, Parvovurax and Mucossifa et les produits pharmaceutiques Ketofen, Wellicox, Allevinix, Genixine, Equioxx Injectable et Equioxx pâte orale.

BI s'est engagée à transférer ces actifs et la technologie concernée au groupe français Ceva Santé Animale, basé à Libourne, en Gironde.

Créé en 1999, Ceva est un groupe vétérinaire spécialisé dans les produits pharmaceutiques et les vaccins pour les animaux de compagnie et d'élevage (ruminants, porcs, volailles).

Sanofi avait annoncé en décembre dernier un accord pour échange d'actifs de plus de 20 milliards d'euros avec Boehringer Ingelheim qui doit lui permettre de sortir de la santé animale où les synergies sont faibles et de se renforcer sur le marché très porteur des médicaments sans ordonnance.

Dans le cadre de cette transaction, Merial, le pôle de santé animale de Sanofi, est valorisé 11,4 milliards d'euros et l'activité de santé grand public de Boehringer Ingelheim 6,7 milliards d'euros. (Jean-Michel Bélot)