Saint-Gobain confirme sa volonté de racheter le suisse Sika

vendredi 28 octobre 2016 20h55
 

PARIS, 28 octobre (Reuters) - Saint-Gobain a confirmé vendredi sa volonté de poursuivre son projet de rachat de Sika à la suite de la décision d'un tribunal suisse qui lui est défavorable.

La direction de Sika, fabricant de produits chimiques pour les secteurs de la construction et de l'automobile, lutte contre l'offre du groupe français, estimant qu'elle serait destructrice de valeur pour la société.

Mais elle a remporté vendredi une victoire, un tribunal suisse lui ayant reconnu le droit de limiter les droits de vote de la famille fondatrice, qui a accepté de céder à Saint-Gobain ses 16,1% du capital de Sika représentant 52,4% des droits de vote pour 2,75 milliards de francs suisses (2,53 milliards d'euros).

"Le Conseil d'administration de Saint-Gobain confirme sa volonté de poursuivre ce projet industriel créateur de valeur pour toutes les parties prenantes", précise le groupe français dans un communiqué".

Saint-Gobain rappelle que l'accord conclu en décembre 2014 avec la famille fondatrice Burkard est valable jusqu'en juin 2017 et que le groupe le proroger jusqu'en décembre 2018.

"Les intérêts de la famille Burkard et ceux de Saint-Gobain sont parfaitement alignés" dit-on dans l'entourage du groupe français. "Nous sommes confiants dans le fait qu'à la fin, la famille récupérera l'intégralité de ses droits".

Sika a réaffirmé que le conseil d'administration restait disposé à discuter avec elle pour trouver une solution à l'amiable, qui serait dans le meilleur intérêt des actionnaires.

Le communiqué de Saint-Gobain : bit.ly/2eVzPYJ (Cyril Altmeyer et Matthieu Protard, édité par Juliette Rouillon)