Pas de vente d'un pôle de Thales à Alstom-sce gouvernementale

mardi 25 octobre 2016 13h49
 

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Une cession du pôle signalisation de Thales à Alstom n'est plus d'actualité, a-t-on déclaré mardi de source gouvernementale.

Selon plusieurs médias, l'Etat, premier actionnaire de Thales, oeuvrerait pour qu'Alstom puisse récupérer l'activité de signalisation de Thales afin de se renforcer après le psychodrame créé par le projet de fermeture de l'usine de Belfort du groupe ferroviaire.

Le PDG de Dassault Aviation, deuxième actionnaire de Thales après l'Etat, a déclaré mardi à Reuters soutenir la direction de l'équipementier dans son souhait de conserver la signalisation ferroviaire au sein du groupe.

"La signalisation ne va pas bouger là maintenant, parce qu'il y a une situation de blocage entre Thales et Alstom", a déclaré la source gouvernementale.

"Je ne pense pas que ce soit la priorité maintenant. Je pense qu'il faut arrêter là les échanges sur la signalisation".

Le sujet n'est donc plus sur la table, a ajouté la source, sauf à vouloir engager un bras de fer avec les groupes concernés, ce qui n'est pas souhaitable. (Jean-Baptiste Vey, avec Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)