Mersen accélère son plan d'économies, 130 postes supprimés

mardi 13 septembre 2016 18h04
 

PARIS, 13 septembre (Reuters) - Mersen a annoncé mardi l'accélération de son plan d'économies lancé au début de l'année afin de redresser sa compétitivité, passant notamment par la suppression d'environ 130 postes en France et la cession d'une branche d'activité.

Le groupe de spécialités électriques et de matériaux avancés a précisé que les réductions d'effectifs envisagées sur ses sites de Pagny-sur-Moselle (Meurthe et Moselle) et Saint-Bonnet-de-Mure (Rhône) feraient l'objet de mesures sociales d'accompagnement.

Mersen, qui a confirmé ses objectifs 2016, a également annoncé des discussions en vue de céder son activité de sectionneurs forte puissance de son site français de Saint-Loup-de-Naud (Seine et Marne), estimant qu'elle présente peu de synergies avec le reste du groupe.

"Mersen a signé un engagement d'exclusivité avec un acteur européen spécialiste du métier, pouvant aboutir à une cession de l'activité d'ici à la fin de l'année", a ajouté le groupe, précisant que l'impact sur le résultat net de la cession serait de -6 millions d'euros, principalement liée à la dépréciation des actifs.

Mersen a présenté en mars un nouveau plan d'économies pour faire face à un environnement économique toujours atone dans les industries de procédés et la chimie. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)