SFR s'attend à une baisse des pressions sur les prix

mardi 9 août 2016 07h00
 

PARIS, 9 août (Reuters) - SFR Group a annoncé mardi une baisse de ses résultats trimestriels, continuant à perdre des clients et à consentir de fortes promotions pour en attirer de nouveaux, mais a dit s'attendre à ce que la bataille concurrentielle se calme prochainement.

Les promotions, qui pèsent sur les marges des opérateurs, sont concentrées sur les offres bon marché alors que SFR vise surtout le haut de gamme, a souligné son PDG Michel Combes.

"Nous attendons une situation plus normalisée dans les mois à venir et c'est sur cette base-là que nous travaillons actuellement", a-t-il précisé à des journalistes.

Le deuxième opérateur télécoms français a continué à perdre des clients et a vu son revenu moyen par client (Arpu) baisser à 22,3 euros au deuxième trimestre contre 22,7 euros un an plus tôt dans le mobile, tandis qu'il a peu progressé dans le fixe grand public.

Au total, SFR a subi au deuxième trimestre une baisse de 6,8% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté et a accusé une perte nette de 43 millions, la deuxième d'affilée.

Michel Combes a refusé de chiffrer les provisions envisagées pour le plan de restructuration de SFR que les organisations syndicales représentatives ont signé jeudi dernier.

Selon les Echos de vendredi dernier, SFR financera son plan de 5.000 départs volontaires d'ici à 2019 en provisionnant dans ses comptes 600 à 800 millions d'euros étalés sur deux ans, tout en anticipant des réductions de coûts d'environ 400 millions par an dès 2017. (Cyril Altmeyer et Mathieu Rosemain, édité par Patrick Vignal)