SFR dans le rouge au T1, plombé par les promotions

mercredi 11 mai 2016 07h16
 

PARIS, 11 mai (Reuters) - SFR a essuyé une perte au premier trimestre pénalisé par un recul de son chiffre d'affaires et une diminution du nombre de ses abonnés fixes comme mobiles dans un contexte de profusion de promotions sur le marché français des télécoms.

Le deuxième opérateur télécoms français anticipe toutefois un redressement au fil des prochains trimestres alors que la compétition pourrait s'assagir dans un marché figé à quatre opérateurs après l'échec de la tentative de mariage entre Orange et Bouygues Telecom (Bouygues ) début avril.

Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe né du rapprochement fin 2014 entre l'opérateur mobile SFR et le spécialiste du câble Numericable, a vu son chiffre d'affaires reculer de 6,1% à 2,57 milliards d'euros tandis que son Ebitda ajusté a accusé une baisse de 9,0% à 851 millions.

L'opérateur signe une perte nette de 41 millions d'euros à comparer à un bénéfice de 743 millions lors de la période correspondante l'an dernier.

Dans le mobile, l'opérateur qui avait renoué avec les conquêtes de clients au quatrième trimestre, a de nouveau enregistré des défections d'abonnés mobiles avec un parc total d'abonnés grand public de 14,86 millions contre 15,82 millions au premier trimestre 2015.

Dans le fixe, le groupe a également vu son nombre d'abonnés reculer à 6,29 millions contre 6,52 millions un an plus tôt, tandis que le revenu moyen par abonnés a lui aussi diminué à 33,9 euros (vs 34,3 euros), pénalisé par les promotions de ses concurrents et par une rupture d'approvisionnement dans ses box.

Le communiqué:

bit.ly/1TadMvj (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)