Monter au capital de DCNS n'est pas d'actualité pour Thales

mardi 23 février 2016 13h07
 

PARIS, 23 février (Reuters) - La question de monter au capital du constructeur militaire DCNS ne se pose pas actuellement pour Thales, a déclaré mardi le PDG de ce dernier.

L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, le transport et la défense détient 35% de DCNS, qui a redressé ses comptes en 2015.

"Le sens de l'histoire, c'est qu'ils arrivent à (une marge opérationnelle de) 8%-10%, ils sont à 2%, donc il y a du boulot", a observé Patrice Caine à l'issue d'une conférence de presse sur les résultats annuels du groupe.

Dassault Aviation, qui détient 25% de Thales, s'était par le passé prononcé en faveur d'une montée du groupe au capital de DCNS.

L'Etat possède 62% de DCNS et 26% de Thales. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)