CORR-Nucléaire-Areva et TVO ont un mois pour trouver un accord-Macron

mercredi 20 janvier 2016 14h45
 

(Bien lire "aux acteurs économiques", et non "à la presse", §3)

PARIS, 20 janvier (Reuters) - Areva et son client TVO ont un mois pour trouver un moyen de régler le différend qui les oppose au sujet du réacteur nucléaire de type EPR en cours de construction en Finlande, a déclaré mercredi le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron.

Les difficultés du chantier du réacteur Olkiluoto-3 (OL3) plombent les comptes d'Areva, qui en est le maître d'oeuvre, et sont à l'origine d'une procédure d'arbitrage international dans laquelle le client finlandais réclame 2,6 milliards d'euros au groupe public français.

"J'ai eu l'occasion en début de semaine de parler avec (le ministre de l'Economie finlandais) Olli Rehn et nous nous sommes donné un mois pour laisser les entreprises et les actionnaires trouver les conditions d'un accord ou d'une voie de sortie", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une présentation des voeux aux acteurs économiques.

Le dossier OL3 a freiné ces dernières semaines les deux grands volets du plan de sauvetage d'Areva : la vente de son activité réacteurs (Areva NP) à EDF ainsi que sa recapitalisation par l'Etat français et probablement un ou plusieurs investisseurs étrangers.

Des sources au fait du dossier ont toutefois déclaré mercredi dernier à Reuters qu'EDF devrait formaliser une offre ferme sur Areva NP le 27 janvier à l'occasion d'un conseil d'administration. (Yann Leguernigou, Michel Rose et Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)