Sanofi-Feu vert de l'UE au rachat de certains actifs de Böhringer

jeudi 4 août 2016 16h28
 

PARIS, 4 août (Reuters) - La Commission européenne a autorisé l'acquisition par Sanofi de la division grand public du groupe allemand Böhringer Ingelheim en conditionnant son feu vert à la cession par les deux groupes d'un certain nombre d'activités dans quelques pays.

La Commission précise dans un communiqué publié jeudi que la série d'engagements de cession pris par le laboratoire français "résout tous les problèmes de concurrence" qu'elle avait soulevés.

Sanofi avait annoncé en décembre la négociation d'un échange d'actifs de plus de 20 milliards d'euros avec Böhringer Ingelheim dans le but de sortir de la santé animale où les synergies sont faibles et de se renforcer sur le marché très porteur des médicaments sans ordonnance.

L'enquête de la Commission européenne n'a constaté "aucun problème de concurrence pour la plupart des produits" mais a recensé "un petit nombre de marchés" sur lesquels la forte présence des deux entreprises brideraient le choix des consommateurs.

Il s'agit des antispasmodiques en Estonie, Hongrie, Lettonie, Pologne, République tchèque et Slovaquie, des antitussifs pour toux grasse en Grèce et en Irlande, des médicaments contre les céphalées en France ainsi que des laxatifs en République tchèque.

"Pour remédier aux problèmes soulevés, Sanofi a proposé de céder soit ses activités locales, soit les activités locales de Böhringer Ingelheim sur les marchés concernés, ainsi que les autorisations de mise sur le marché correspondantes, les informations relatives à la clientèle, les marques et le personnel", précise la Commission.

Sanofi a indiqué que son échange d'actif avec le groupe allemand aurait un effet neutre sur son bénéfice net par action des activités en 2017 et un effet relutif par la suite.

(Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)