Areva améliore son cash-flow, projet de nationaliser TA confirmé

jeudi 17 décembre 2015 19h26
 

PARIS, 17 décembre (Reuters) - Areva a indiqué jeudi s'attendre à un cash-flow négatif de 0,9 milliard d'euros pour l'exercice 2015 en intégrant les économies nettes déjà générées par son plan de compétitivité, en amélioration par rapport à ses estimations initiales.

Le spécialiste public du nucléaire, dans un point d'étape jeudi soir sur ses perspectives financières de 2015 et son plan de financement, confirme aussi son projet de nationaliser sa filiale Areva TA, comme l'écrivait mercredi le site d'informations latribune.fr.

Areva TA conçoit, produit et assure la maintenance des réacteurs nucléaires de propulsion navale et fournit également les services et équipements associés.

"Selon le scénario aujourd'hui à l'étude, l'Etat deviendrait l'actionnaire majoritaire direct, aux côtés d'autres actionnaires déjà présents au capital qui le souhaiteraient", écrit Areva dans son communiqué.

"Ce projet est à un stade préliminaire. Il nécessitera la consultation des instances sociales et la validation par les organes de gouvernance d'Areva."

Pour l'exercice 2015, Areva attend désormais un cash-flow net des activités, initialement envisagé dans une fourchette comprise entre -1,7 milliard d'euros et -1,3 milliard d'euros, est désormais attendu à environ -1,2 milliard, hors plan de compétitivité et coûts de mise en oeuvre associés, soit environ -0,9 milliard en intégrant les économies nettes d'ores et déjà générées par le plan.

"Le résultat net sera en forte perte, impacté par la provision pour les restructurations annoncée le 30 juillet, et par un complément de provisions pour pertes à terminaison dans les activités Réacteurs & Services ainsi que sur des contrats éoliens et solaires", fait encore savoir Areva. (Dominique Rodriguez, édité par Matthieu Protard)