Eramet projette de cesser les mattes de nickel en Calédonie

lundi 7 décembre 2015 16h47
 

PARIS, 7 décembre (Reuters) - Eramet a fait savoir lundi qu'il étudiait un projet pour remplacer sa production de matte de nickel en Nouvelle-Calédonie par une production de ferronickel complémentaire.

"Il étudie actuellement un projet qui sera soumis aux instances représentatives du personnel le moment venu, projet consistant à remplacer la production de matte de nickel en Nouvelle-Calédonie par une production de ferronickel complémentaire", écrit Eramet dans un communiqué.

"Le groupe Eramet apporte un démenti formel aux informations parues dans divers articles de presse ce matin selon lesquelles il arrêterait sa production de nickel en Nouvelle-Calédonie."

Eramet précise aussi que sa production de nickel devrait s'établir cette année à un niveau proche de celui des années précédentes.

En Bourse, l'action Eramet aggrave ses pertes après la diffusion de ce communiqué et perd 7,5% à 27,065 euros à 16h40, à comparer à un gain de 0,6% pour l'indice CAC Mid & Small .

Eramet a fait cette communication à la suite d'une information de la chaîne Outre-Mer 1ère (ex-RFO), selon laquelle le conseil d'administration du groupe minier s'apprêterait à annoncer mercredi à Paris l'arrêt de la production de mattes de nickel par sa filiale calédonienne, la Société Le Nickel (SLN).

Eramet précise que les mattes de nickel sont des demi-produits destinés à être transformés à Sandouville (Seine-Maritime) et représentent une part très minoritaire de la production de la SLN.

Selon le projet à l'étude, la matte traitée à Sandouville, provenant jusqu'à présent de la SLN, proviendrait d'une autre source de matte, indique le groupe, ajoutant qu'une telle opération "pourrait significativement améliorer l'équilibre financier de la SLN". (Dominique Rodriguez, édité par Julien Ponthus)