Air France-Nouveau plan de départs volontaires-syndicats

vendredi 15 janvier 2016 12h15
 

PARIS, 15 janvier (Reuters) - Air France prévoit un nouveau plan de départs volontaires, excluant désormais les licenciements secs, et compte augmenter sa flotte long-courrier d'ici 2020 avec l'entrée d'A350 d'Airbus et de 787 de Boeing, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.

La filiale d'Air France-KLM a indiqué lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire qu'elle prévoit que sa flotte long-courrier passera de 104 en 2017 à 109 avions en 2020, soit une hausse de 2% l'an prochain, 2,5% en 2018, 2% en 2019 et 2% à 3% en 2020, ont précisé les sources.

La flotte de la low cost Transavia France devrait, elle, atteindre 40 avions en 2020 contre 26 cette année, a-t-on ajouté.

Le nouveau directeur des ressources humaines Gilles Gateau garantit l'absence de départs contraints pour le personnel au sol d'ici le 30 juin 2018, ont aussi précisé ces sources.

Il a également dit, selon elles, qu'il souhaitait démarrer cet été les négociations avec les hôtesses et stewards, dont l'accord collectif prend fin en octobre, et ouvrir rapidement des négociations avec les pilotes, avec des embauches possibles l'année prochaine.

La compagnie compte verser des primes d'intéressement et de participation dès cette année au titre de 2015, toujours selon les sources.

Elles ont ajouté qu'Air France conditionne cependant toujours ses mesures de croissance aux efforts du personnel, en particulier de tous les navigants.

Une porte-parole d'Air France s'est refusée à tout commentaire. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)