Casino-Chute des résultats 2015 avec la France et le Brésil

mercredi 9 mars 2016 07h49
 

PARIS, 9 mars (Reuters) - Casino a publié mercredi des résultats en forte baisse, plombés par la récession brésilienne et les contreperformances de ses activités en France.

Le distributeur a vu son résultat opérationnel courant chuter de 35% à 1,446 milliards d'euros, un chiffre proche des 1,45 milliards d'euros attendus par les analystes.

Ce chiffre est cependant inférieur à la prévision - déjà révisée en baisse - de 1,5 milliard faite par le groupe en janvier.

En France, le résultat opérationnel recule de 15% à 337 millions d'euros, pénalisé par une perte de 53 millions d'euros au premier semestre liée aux baisses massives de prix réalisées dans ses hypermarchés Géant et dans son enseigne discount Leader Price.

Le groupe a dévoilé, comme souhaité par les investisseurs, le montant de la contribution de ses opérations immobilières à son résultat opérationnel en France. Elles ont généré un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 167 millions d'euros en 2015 et 162 millions en 2014.

Au Brésil, Casino a été plombé par la chute des ventes de sa filiale de produits électroniques Via Varejo et par des irrégularités comptables commises au sein des activités de e-commerce de Cnova.

Au total, l'excédent brut d'exploitation du groupe GPA , qui englobe aussi les activités de distribution alimentaire, a chuté de 45% en 2015.

Pris en tenailles entre la chute de ses résultats au Brésil et le plongeon de son titre en Bourse en début d'année, le distributeur menacé de dégradation de sa notation financière par Standard & Poor's a engagé un vaste programme de cessions d'actifs pour améliorer son bilan.

Sa dette financière nette totalisait 6,073 milliards d'euros à la fin 2015.

Le résultat net normalisé chute de 26% à 412 millions d'euros mais le dividende proposé est stable à 3,12 euros.

Le groupe confirme sa prévision d'un ROC supérieur à 500 millions d'euros en France en 2016 et d'un cash flow d'au moins 200 millions après dividende et frais financiers. (Pascale Denis, édité par Gilles Guillaume)