Plastic Omnium-La croissance accélère au T3, objectifs confirmés

jeudi 20 octobre 2016 07h33
 

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Plastic Omnium a fait état jeudi d'une accélération de sa croissance au troisième trimestre grâce à la vigueur de la demande automobile en Europe et en Asie et à une stabilisation de son activité conteneurs pour déchets.

L'équipementier automobile, spécialiste des réservoirs de carburant et des pièces extérieures de carrosserie, a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires total de 1,7 milliard d'euros, en hausse de 20,6% en données publiées et en progression de 13,4% à périmètre et changes constants.

Le groupe, qui accélère ainsi sa croissance par rapport au premier semestre (+11%), a également confirmé sa prévision d'un chiffre d'affaires d'environ 7,5 milliards d'euros proforma sur l'ensemble de l'année. Celui-ci intégrera les ventes de l'activité pare-chocs de Faurecia, rachetée fin juillet sous réserve de la vente de quatre sites en France, deux en Allemagne et un en Espagne, comme l'a exigé la Commission européenne.

Plastic Omnium a confirmé s'attendre à 70 millions d'euros de synergies grâce à l'opération à l'horizon 2019. Il a ajouté qu'en 2016, "tous les agrégats financiers (...) seront en forte progression."

Le groupe a été soutenu au troisième trimestre par la demande persistante en systèmes SCR de dépollution du diesel, nouvelles normes obligent, et par une activité particulièrement vigoureuse en Grande-Bretagne (+40,7%) où il a mis en service sa nouvelle usine de Warrington-Liverpool pour Jaguar Land Rover en juin dernier.

Afin de suivre la demande des constructeurs automobiles là où elle se trouve, le groupe a également mis en service cette année une nouvelle usine au Mexique, et une deuxième devrait suivre au quatrième trimestre.

Il a en revanche décidé de fermer son site de systèmes à carburant de Laval (Mayenne), en juillet, ainsi que deux sites aux Etats-Unis. Le dernier en date, dont le groupe précise que la fermeture a été annoncée mercredi, est situé en Géorgie et a vu sa production de pièces extérieures transférée sur deux autres usines américaines.

La construction de trois autres sites (un au Mexique, un en Chine et un en Inde) a également démarré, pour une entrée en service l'an prochain et en 2018, a ajouté l'équipementier. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)