Wall Street ouvre en légère hausse, avec le pétrole

jeudi 1 décembre 2016 15h56
 

NEW YORK, 1er décembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse jeudi la première séance du mois de décembre, soutenue par la poursuite du rally du baril de pétrole avant une série d'indicateurs, dont les chiffres de l'emploi, qui seront publiés vendredi.

Saluant le premier accord de réduction de la production de l'Opep en huit ans, les cours du Brent gagnent encore 3%, à des pics de plus de six semaines, après avoir bondi de 9% la veille juste après la conclusion de l'accord.

L'indice Dow Jones gagne 0,36% à 19.191,61 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, est quasiment inchangé à 2.199,32 points et le Nasdaq Composite cède 0,24% à 5.310,81 points.

Sur le plan économique aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont augmenté plus que prévu la semaine dernière, à leur niveau le plus élevé en cinq mois, sans remettre en cause la tendance au renforcement du marché du travail.

Les investisseurs attendent l'indice ISM manufacturier de novembre à 15h00 GMT. Les économistes interrogés par Reuters attendent un chiffre de 52,2 contre 51,9 le mois précédent.

Mais le marché est surtout suspendu au rapport sur l'emploi en novembre, prévu vendredi. Les économistes attendent 175.000 créations d'emplois contre 161.000 en octobre.

La Réserve fédérale pourrait relever ses taux lors de sa réunion de politique monétaire ce mois-ci. L'amélioration de la conjoncture américaine et la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles ont porté les anticipations de hausse des taux ce mois-ci à 90%, selon les données Thomson Reuters.

Aux valeurs automobiles, Général Motors s'adjuge 2,55% après avoir annoncé une hausse de 10,2% de ses ventes en novembre. Pour l'ensemble du secteur, les analystes s'attendent à une baisse du marché en novembre à 17,7 millions de véhicules en rythme annualisé contre 18,02 millions en octobre.

Dollar General chute de 6,5% après avoir fait état d'une baisse inattendue de ses ventes à magasins comparables au troisième trimestre, en raison surtout d'une baisse des prix.   Suite...