La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 1 décembre 2016 17h53
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 1er décembre (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a reculé de 0,39%
à 4.560,61 points, le soutien apporté par les valeurs
pétrolières s'est un peu essoufflé après le bond la veille des
cours du brut à la suite de l'accord à l'Opep. Le marché se
focalise de nouveau sur l'Italie, à trois jours du référendum
qui pourrait peser sur toute la zone euro. 
    
    L'heure est à la consolidation pour Nicolas Chéron,
stratégiste chez CMC Markets: "Le risque de déstabilisation des
marchés européens s'est atténué avec la BCE prête à intervenir
sur le marché obligataire en cas de secousse lundi prochain.
Mais il faut prudence garder. C'est ce qui explique que les
indices européens pourraient ne plus décaler d'ici à fin de la
semaine, l'attentisme étant à son comble jusqu'aux résultats de
dimanche." 
    
    * Les valeurs liées au PÉTROLE (+1,77%),  aux
RESSOURCES DE BASE (+1,39%) et les FINANCIÈRES 
(+0,87%) sont portés par la vive montée des cours du brut depuis
deux jours (+4,51% à 54,18 dollars le baril).
    * ARCELORMITTAL a enregistré un gain de 1,88% à
7,262 euros.
    * CGG a pris 2,13% à 13,91 euros, TECHNIP
 a clôturé en hausse de 1,36% à 66,25 euros et TOTAL
 de 0,23% à 45,06 euros.
        
    * Des traders attribuent la progression des valeurs
BANCAIRES à la remontée des rendements obligataires sur
fond de signes de hausse de l'inflation. "Les
rendements des obligations sont en hausse et c'est une bonne
tendance pour les banques", commente Richard Perry, analyste
pour Hantec Markets.
    * BNP PARIBAS, plus forte hausse du CAC 40
, a gagné 2,04% à 55,9 euros, SOCIETE GENERALE 
0,95% à 40,97 euros, CRÉDIT AGRICOLE 0,94% à 10,75
euros. Au tableau du SBF 120, NATIXIS a pris
la première place avec une avancée de 2,82% à 4,886 euros. 
    
    * A l'inverse, la hausse des rendements obligataires
pénalise les valeurs de rendement. Les services collectifs,
troisième plus forte baisse sectorielle en Europe, ont cédé
2,01% à 156,67 points. 
    VEOLIA, plus importante baisse de l'indice phare de
Paris, a perdu 3,5% à 15,735 euros, SUEZ 1,82% à
12,935 euros et EDF 1,3% à 9,865 euros.

    * RENAULT (+1,71% à 75,61 euros) a profité d'un
bond de 23,3% des immatriculations de voitures neuves du groupe
en France en novembre. 
    * Les immatriculations de PSA (+1,08% à 14,07
euros) se sont en revanche contractées de 2,8%. Globalement, les
immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de
8,5% en novembre. 

    * CARMAT a chuté de 12,68% à 29,47 euros après
que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits
de santé a demandé à la société de suspendre toutes les
implantations de son coeur artificiel après le décès d'un
cinquième patient. Selon Carmat, les analyses réalisées n'ont
pas montré d'implication de la prothèse dans ce décès.
 
    
    * GENTICEL a figuré parmi les plus fortes hausses
de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes fournis
poursuivant son rattrapage avec un gain de 9,43% à 3,25 euros.
Depuis février 2015, le titre avait perdu 85% de sa valeur. 

 (Laetitia Volga et Charlotte Brichaux, édité par Jean-Michel
Bélot)