LEAD 1-France-Cinquième décès d'un porteur de prothèse Carmat

mercredi 30 novembre 2016 20h33
 

(Actualisé avec communiqué de Carmat)

PARIS, 30 novembre (Reuters) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a confirmé mercredi avoir demandé à Carmat de suspendre toutes les implantations de sa prothèse cardiaque après la mort d'un cinquième patient porteur.

"C'est le cinquième décès", a déclaré à Reuters une porte-parole de l'ANSM, confirmant une information d'Europe 1.

"Quand on a eu connaissance de ce décès, on a demandé à l'entreprise de suspendre toutes les implantations de coeur chez des patients", a-t-elle ajouté, précisant que l'Agence avait eu l'information en octobre.

Carmat a de son côté dit dans un communiqué que les analyses réalisées n'avaient pas montré d'implication de la prothèse cardiaque dans le décès d'un premier patient de l'étude, implanté d'une prothèse fin août 2016.

"La prothèse ayant fonctionné normalement lors des trois dernières implantations, notre motivation à apporter une alternative à ces patients faisant face à une impasse thérapeutique totale ne cesse de croître", déclare Stéphane Piat, directeur général de Carmat, cité dans le communiqué.

Selon Europe 1, le patient avait été transplanté environ un mois et demi avant sa mort, à Nantes, dans le cadre d'une deuxième phase de tests qui doit concerner vingt patients à travers l'Europe.

Carmat avait annoncé fin janvier le décès d'un quatrième patient et la fin de son essai clinique de faisabilité, devant laisser place à une étude plus large. (Chine Labbé et Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten)