ENQUÊTE -Les gérants restent sur l'obligataire avec l'incertitude politique

mercredi 30 novembre 2016 15h51
 

* La pondération des obligations portée à 40,7%

* Celles des actions japonaises au plus haut depuis avril à 18,2%

* Deux hausses de taux de la Fed attendues en 2017

* Données de l'enquête : reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl://apps.cp./Apps/asset-allocation-polls

par Claire Milhench

LONDRES, 30 novembre (Reuters) - Les gérants de fonds diversifiés ont augmenté leur exposition à l'obligataire et maintenu la part des liquidités à un niveau élevé dans leurs portefeuilles au mois de novembre en justifiant leurs choix par l'incertitude liée à l'élection présidentielle américaine et au risque politique en Europe, montre une enquête mensuelle de Reuters mercredi.

En dépit de la brusque hausse des taux provoquée par les promesses du président élu américain, Donald Trump, de baisser massivement les impôts et d'augmenter les dépenses publiques, certains des gérants interrogés ont dit vouloir attendre de voir si elles seront tenues avant de modifier leur allocation d'actifs.

La remontée des taux longs qui a suivi l'élection de Donald Trump a entraîné une contraction de la capitalisation obligataire mondiale de plus de 1.000 milliards de dollars en deux jours. Le rendement des bons du Trésor américain à deux ans a atteint son plus haut niveau depuis six ans et demi et celui des "Treasuries" à 10 ans devrait avoir enregistré en novembre sa plus forte hausse mensuelle depuis décembre 2009.

Pourtant, les 45 gérants de fonds interrogés en Europe, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Japon entre le 18 et le 28 novembre ont augmenté la part des obligations dans leurs portefeuilles diversifiés pour la porter à 40,7% contre 39,9% en octobre.   Suite...