USA-Fiscalité et commerce, priorités de Mnuchin et Ross

mercredi 30 novembre 2016 15h40
 

par Dan Burns et Doina Chiacu

WASHINGTON, 30 novembre (Reuters) - Steven Mnuchin, choisi par Donald Trump pour le poste de secrétaire au Trésor, a déclaré mercredi que la réforme de la fiscalité et la remise en cause de certains accords commerciaux seraient les priorités économiques de la future administration, avec pour objectif d'atteindre 3% à 4% de croissance.

Mnuchin, un ancien de la banque d'affaires Goldman Sachs, et Wilbur Ross, un milliardaire appelé à devenir le secrétaire au Commerce du futur président, ont exposé les grandes lignes de leur programme sur la chaîne de télévision CNBC après avoir confirmé leur nomination, qui devrait être officielle dans la journée.

Evoquant la plus importante réforme fiscale depuis la présidence de Ronald Reagan, Steven Mnuchin a réaffirmé la volonté de Donald Trump de simplifier le code des impôts et de ramener le taux de l'impôt sur les sociétés à 15% alors que son taux maximal est aujourd'hui de 35%.

"Nous pensons qu'en réduisant l'impôt sur les sociétés, nous allons favoriser une croissance économique énorme et que les revenus des ménages seront énormes", a-t-il dit à CNBC.

Des fiscalistes mettent en doute l'efficacité de la réforme envisagée et les assurances de Trump sur l'absence d'impact sur la dette publique et les déficits. Mais Mnuchin et Ross ont déclaré que l'abaissement des taux d'imposition serait compensée par la réduction du nombre de niches fiscales.

"Les impôts sont bien trop compliqués et les gens consacrent beaucoup trop de temps à chercher les moyens de les réduire", a dit Steven Mnuchin.

CONTRE LE "COMMERCE STUPIDE"   Suite...