November 30, 2016 / 3:03 AM / 8 months ago

LEAD 2-Mnuchin, ex de Goldman Sachs, confirme qu'il dirigera le Trésor US

4 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec confirmation)

WASHINGTON, 30 novembre (Reuters) - Steven Mnuchin, ancien de Goldman Sachs et directeur financier de la campagne électorale de Donald Trump, a confirmé mercredi sur CBNC qu'il avait été nommé au poste de secrétaire américain au Trésor dans la future administration.

Le milliardaire Wilbur Ross a déclaré de son côté qu'il serait à la tête du département du Commerce.

Les deux hommes ont souligné sur CNBC que la réforme des relations commerciales serait leur principale priorité. Tous deux ont dit ne pas croire aux traités régionaux, préférant les négociations bilatérales.

Le Mexique, a dit Wilbur Ross, a de meilleurs accords commerciaux avec le reste du monde que les Etats-Unis. "Nous allons y remédier", a-t-il dit.

Lors de la campagne, Donald Trump a dénoncé l'Accord de libre-échange d'Amérique du Nord (Alena), en vigueur depuis 1994, de même que le Traité de partenariat transpacifique (TPP), dont Wilbur Ross a déclaré mercredi que ses règles d'origine étaient "épouvantables".

La désignation de ces deux hommes, qui avait fuité mardi soir dans les médias américains, avait été confirmée de source républicaine.

Steven Mnuchin a été préféré par le président américain élu à plusieurs autres personnalités comme le directeur général de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, ou encore le représentant républicain Jeb Hensarling, président de la puissante commission des Finances de la Chambre des représentants.

Il va devenir le premier secrétaire au Trésor issu de Wall Street depuis son ancien patron chez Goldman Sachs, Henry Paulson, qui a occupé le poste sous la présidence de George W. Bush et a dû affronter les premiers épisodes de la crise financière en 2008.

L'actuel secrétaire au Trésor Jack Lew a certes passé deux ans chez Citigroup mais il a effectué l'essentiel de sa carrière au sein des pouvoirs publics et dans le milieu universitaire.

Conflits D'intérêts

Relativement peu connu du grand public mais investisseur avisé, Steven Mnuchin a passé 17 ans chez Goldman Sachs avant de quitter la banque d'affaires en 2002 pour créer le fonds d'investissement Dune Capital Management.

Son passé à la tête des activités de négoce sur les titres adossés à des prêts immobiliers chez Goldman Sachs lui a été utile en 2009 lorsque l'occasion s'est présentée en pleine crise financière de racheter les actifs fortement dépréciés d'IndyMac Bank, un prêteur immobilier californien en faillite.

Steven Mnuchin a alors rassemblé un groupe d'investisseurs pour racheter ces actifs pour 1,55 milliard de dollars (1,45 milliard d'euros) et les placer au sein d'une structure, OneWest Bank, revendue en 2015 à CIT Group pour 3,4 milliards de dollars.

Cette banque a toutefois été accusée de pratiques brutales à l'égard d'emprunteurs en difficulté, dont elle faisait saisir les logements trop rapidement selon des associations de défense de propriétaires. Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi manifesté en 2011 en direction de la résidence de Steven Mnuchin dans le quartier huppé de Bel Air à Los Angeles, selon le Los Angeles Times.

Wilbur Ross, qui est agé de 78 ans, a participé pour sa part à l'élaboration des propositions de Trump en matière commerciale durant la campagne électorale, notamment en ce qui concerne la dénonciation de l'Accord de libre-échange d'Amérique du Nord (Alena) avec le Canada et le Mexique entré en vigueur en 1994 et de l'entrée de la Chine au sein de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en 2001. Ces deux événements ont selon lui contribué à détruire massivement des emplois au sein de l'industrie américaine.

Sa fortune est estimée par Forbes à environ 2,9 milliards de dollars. A la tête du fonds W.L. Ross & Co, il possède une participation dans ArcelorMittal et siège au conseil d'administration du premier sidérurgiste mondial.

Ses investissements variés, qui portent aussi sur l'automobile ou le textile, pourraient soulever des questions en termes de conflits d'intérêts s'il est nommé à la tête du département du Commerce.

Avec Steve Holland, Svea Herbst, Lisa Richwine, Steve Holland et Emily Stephenson; Bertrand Boucey et Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below