LEAD 1-L'inflation allemande ne remonte pas avant la BCE

mardi 29 novembre 2016 15h54
 

(Actualisé avec des précisions, contexte, citations)

par Michael Nienaber

BERLIN, 29 novembre (Reuters) - L'inflation annuelle en Allemagne est restée inchangée en novembre, une stabilité inattendue qui témoigne de la fragilité des pressions à la hausse sur les prix en dépit de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne.

Ce chiffre pourrait fournir à la BCE un argument supplémentaire, lors de sa prochaine réunion de politique monétaire, le 8 décembre, pour annoncer une prolongation de son programme d'achats d'obligations sur les marchés au-delà de mars 2017, l'échéance initialement prévue.

L'indice des prix à la consommation en Allemagne, harmonisé aux normes européennes (IPCH), est resté inchangé par rapport à octobre et a augmenté de 0,7% sur un an, montre une première estimation publiée mardi par Destatis, l'office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 0,1% sur un mois et de 0,8% sur un an.

"La principale explication, c'est que les prix de l'énergie ont augmenté moins qu'attendu, mais cela va bientôt changer", a expliqué Michael Holstein, économiste de DZ Bank, ajoutant que les effets de base négatifs liés à la chute des cours du pétrole s'estomperaient progressivement au cours des mois à venir.

"Nous nous attendons à ce que l'inflation allemande en rythme annuel atteigne 1,0% en décembre et peut-être 1,5% au début de l'an prochain", a-t-il ajouté, notant que la hausse des loyers était l'un des principaux facteurs de l'évolution des prix dans la première économie d'Europe.

En données non harmonisées, l'inflation s'affiche à 0,8% sur un an, comme en octobre.   Suite...