Le régulateur britannique veut forcer BT à scinder Openreach

mardi 29 novembre 2016 13h04
 

LONDRES, 29 novembre (Reuters) - Le régulateur britannique des télécommunications a annoncé mardi son intention d'aller devant la Commission européenne pour tenter de forcer BT à se séparer juridiquement de sa division de réseaux Openreach, faute d'avoir pu convaincre l'opérateur.

Plusieurs opérateurs à haut débit britanniques, comme Sky , TalkTalk et Vodafone, souhaitent que l'Ofcom, l'autorité de tutelle du marché, oblige BT à scinder Openreach, en arguant du fait que cela encouragerait les investissements et l'amélioration de la qualité des réseaux.

L'Ofcom, qui a besoin du soutien de la Commission européenne pour imposer ce changement, a jugé que BT n'avait pas fait assez pour répondre aux problèmes soulevés par la concurrence et a déploré que le groupe n'ait pas réussi à se séparer d'Openreach, qui gère le réseau haut débit utilisé par BT et ses concurrents.

"Des progrès ont été réalisés, mais cela n'a pas suffi, et des mesures sont nécessaires maintenant pour obtenir de meilleurs résultats pour les utilisateurs de téléphonie et de haut débit", a fait valoir le régulateur mardi.

L'opérateur historique a dit prendre des mesures pour rendre Openreach plus indépendant et transparent. Lundi, il avait nommé Mike McTighe, ancien membre du conseil d'administration de l'Ofcom, comme le premier président d'un nouveau conseil indépendant d'Openreach.

"(Le conseil) veillera à ce qu'Openreach traite tous les clients de façon égale tout en investissant dans un meilleur service, une couverture plus large et des réseaux plus rapides", a dit BT, qui considère que ses propositions sont justes et durables et remplissent les objectifs de l'Ofcom sans coûts disproportionnés.

Selon BT, deux questions restent en suspens: la chaîne de décision et le statut légal d'Openreach.

"Nous continuerons à travailler avec l'Ofcom pour parvenir à une issue volontaire qui soit favorable pour les clients, les actionnaires, les employés, les retraités et les investissements dans l'avenir numérique du Royaume-Uni", a souligné le groupe.

L'action BT avance de près de 1% vers 11h40 GMT à la Bourse de Londres, surperformant le Footsie en repli de 0,53%.

Son concurrent, l'opérateur Talk Talk bondit de 4,45% au même moment, affichant la plus forte progression du Stoxx 600 en Europe. (Paul Sandle; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)