** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 29 novembre 2016 07h58
 

PARIS, 29 novembre (Reuters) - Après leur nette baisse de la veille, les principales Bourses
européennes sont attendues en léger repli mardi à l'ouverture, dans la foulée des reculs de Wall
Street et de Tokyo, sous le coup d'un tassement des cours du pétrole et, plus généralement,
d'une dissipation, du moins d'une atténuation, du mouvement d'euphorie qui a caractérisé les
marchés actions et le dollar au cours des trois semaines qui ont suivi la victoire de Donald
Trump à l'élection présidentielle américaine.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre
jusqu'à 0,07% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,19% tandis que le FTSE à Londres
 devrait rester inchangé. 
    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé dans le rouge pour la deuxième
séance de suite après avoir enchaîné auparavant sept hausses d'affilée. L'indice Topix 
de la place boursière japonaise, plus large, a de son côté cédé 0,07%, interrompant une série de
12 sessions de gains de suite.
    Soutenu par la bonne tenue des marchés actions chinois, l'indice MSCI regroupant les valeurs
d'Asie et du Pacifique (hors Japon) est stable (-0,03%).
    Lundi, Wall Street a fini en légère baisse, les investisseurs prenant leurs bénéfices à la
suite d'une séquence de hausse qui a permis aux indices d'enchaîner les records.
    Les cours du pétrole reculent de quelque 0,9%, repartant à la baisse en raison des craintes
renouvelées de voir l'Opep incapable, in fine, de finaliser un accord de principe sur la
réduction de sa production.
    Les experts du cartel réunis à Vienne ne sont en effet pas parvenus lundi à un projet
d'accord sur cette réduction avant la réunion ministérielle de mercredi, a déclaré à Reuters une
source au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. 
    Du côté des autres matières premières, le cuivre retombe de plus de 2% mais il reste
en hausse de quelque 18,5% sur l'ensemble du mois de novembre, sa meilleure performance
mensuelle en près de dix ans.
    Le cuivre, comme de nombreux autres matériaux, a été dopé ces dernières semaines par la
perspective de voir le président américain élu Donald Trump se lancer dans un programme de
grandes travaux d'infrastructures.
    L'envolée des cours des matières premières est intervenue en même temps qu'une poussée du
dollar alors qu'en général un billet vert fort pèse sur ces actifs. Avant
l'ouverture des Bourses en Europe, le dollar reprend sa marche en avant face au yen (+0,15%)
mais recule de 0,1% face à un panier de devises internationales. 
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 29 NOVEMBRE
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      07h45  PIB (2e estimation)            T3             +0,2%        +0,2%
                Consommation des ménages       octobre        +0,4%        -0,2%
 EZ      10h00  Climat des affaires            novembre        0,57         0,55
                Sentiment économique           novembre      107,0        106,3
 DE      13h00  Inflation (1ère estimation)    novembre       +0,1%        +0,2%
                - sur un an                                   +0,8%        +0,7%
 US      13h30  PIB (2e estimation)            T3             +3%          +2,9%
         14h00  Ind. immob. S&P Case-Shiller   septembre      +0,4%        +0,2%
                - sur un an                                   +5,2%        +5,1%
         15h00  Confiance du consommateur      novembre      101,2         98,6
 
    VALEURS À SUIVRE
    * ALSTOM : Les engagements pris début octobre pour préserver et diversifier le
site de Belfort sont tenus, a jugé lundi le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue,
après une réunion du comité de suivi associant Etat, direction de l'entreprise, syndicats et
élus locaux.    
    * AIRBUS : L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a jugé lundi qu'un avantage
fiscal accordé à Boeing par l'Etat de Washington pour le développement de son modèle 777X
constituait une aide illégale, un revers pour le constructeur américain face à son rival
européen. 
    * ROYAL DUTCH SHELL envisage de vendre ses participations dans des gisements de
pétrole en Irak dans le cadre de son programme de cessions d'actifs de 30 milliards de dollars
(28 milliards d'euros), a-t-on appris lundi auprès des sources du secteur. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)