France-Léger recul des mises en chantier sur 3 mois à fin octobre

mardi 29 novembre 2016 08h45
 

PARIS, 29 novembre (Reuters) - Les mises en chantier de
logements ont légèrement reculé en France sur les trois mois à
fin octobre par rapport aux trois mois précédents, alors que les
permis de construire s'inscrivent en nette hausse sur la
période, selon les statistiques publiées mardi par le ministère
du Logement.
    Les deux indicateurs affichent une nette progression sur un
an, confirmant la consolidation de la reprise dans le secteur.  
 
    Les données du ministère, corrigées des variations
saisonnières et des jours ouvrables, mettent en évidence un
recul de 0,9% du nombre de logements commencés sur la période
août-octobre. 
    Cette évolution a principalement été alimentée par une
baisse de 2,4% des mises en chantiers de logements collectifs,
que la progression de 1,6% dans les logements individuels n'a
pas suffi à compenser.
    Sur un an, à fin octobre, en données brutes, un total de
376.800 logements avaient été commencés, soit une progression de
10,4% par rapport au cumul sur douze mois à fin octobre 2015.
    Les mises en chantier continuent donc d'accélérer, puisque
leur hausse s'élevait à 8,1% en rythme annuel à fin septembre. 
    A cette date, le nombre cumulé de mises en chantier sur
douze mois atteignait 373.000, un chiffre révisé en hausse de
5.900.   
    Le nombre de permis de construire affiche en revanche une
progression de 7,5% sur les trois mois à fin octobre par rapport
aux trois mois précédents, les autorisations de logements
collectifs (+10,3%) affichant une nouvelle fois un dynamisme
plus marqué que celles de logements individuels (+3,2%).
    La dynamique reste solide : sur un an à fin octobre, le
nombre cumulé de logements autorisés augmente de 14,8% en rythme
annuel, après la progression de 14,3% relevée fin septembre. 
    Sur un an à fin octobre, le cumul des permis de construire
atteint 442.500, contre 440.700 (chiffre revu en hausse de 8.300
unités) sur douze mois à fin septembre.
    Sur les trois mois à fin octobre, le taux d'annulation des
permis de construire reste supérieur à sa moyenne de long terme
aussi bien pour les logements individuels (15% contre 14,1%) que
dans le collectif (22,7% contre 20,4%).
    Par rapport à la période juillet-septembre, le délai moyen
de mise en chantier reste quasi stable pour les logements
individuels, à 4,8 mois en moyenne (+0,1 mois) mais il augmente
légèrement pour les logements collectifs, à 8,1 mois (+0,3
mois).     
    Une étude publiée en parallèle sur les chiffres de la
commercialisation de logements à fin septembre augure d'une
poursuite de cette reprise de la construction dans les prochains
mois et confirme l'accélération des ventes de logements neufs
signalée par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) à la
mi-novembre. 
    "Tous les indicateurs vont dans le sens d'une confirmation
de la reprise du marché amorcée depuis fin 2014", souligne le
ministère en évoquant des réservations à la vente en hausse de
18,6% par rapport à la même période un an plus tôt et des mises
en vente en progression de 18,7%% sur le même intervalle. 
           
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)