LEAD 3-Monte dei Paschi détaille les nombreux risques entourant son redressement

lundi 28 novembre 2016 18h02
 

(Actualisé avec Generali §10 et cours de clôture §7)

par Silvia Aloisi et Valentina Za

MILAN, 28 novembre (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena a reconnu lundi que des litiges dont le coût pourrait dépasser huit milliards d'euros, la dégradation de sa liquidité et la possibilité de nouvelles dépréciations d'actifs figuraient parmi les multiples risques susceptibles de faire échouer son plan de redressement de cinq milliards d'euros.

Dans le prospectus de son offre de conversion de dette en actions - un document de 146 pages - la troisième banque italienne évoque ainsi une "incertitude considérable" quant à l'issue du projet, dont cet échange constitue le premier volet.

L'inventaire détaillé des risques inclus dans le prospectus, un exercice obligé dans ce type d'opération, s'ajoute à l'incertitude liée au calendrier politique, puisque les électeurs italiens doivent se prononcer dimanche sur le projet de réforme de la constitution du président du Conseil, Matteo Renzi.

La possibilité d'un "bail in", un renflouement impliquant l'Etat après mise à contribution des actionnaires, des créanciers obligataires et des plus gros déposants, est évoquée à 30 reprises dans le prospectus.

"A la lumière de l'incertitude considérable entourant la réalisation des différentes parties du projet global, il existe un risque que le projet lui-même ne puisse pas réussir et ne puisse pas être mené à bien", reconnaît la banque toscane.

Au total, Monte dei Paschi cherche à lever cinq milliards d'euros de capitaux frais, via la conversion en actions de 4,3 milliards d'euros de dettes subordonnées, un placement privé auprès d'un ou plusieurs investisseurs de référence et une offre publique de vente d'actions nouvelles. Elle n'a toutefois obtenu à ce jour l'engagement d'aucun investisseur important de participer à l'opération.

En Bourse, le titre Monte dei Paschi a chuté de 13,8% à 17,24 euros, portant à 86% sa baisse depuis le 1er janvier. L'indice regroupant les banques italiennes <.FTIT8300) a cédé 3,85% sur la journée et la Bourse de Milan 1,81%.   Suite...