France-Le "coup de pouce" au smic en janvier déconseillé-presse

dimanche 27 novembre 2016 21h27
 

PARIS, 27 novembre (Reuters) - Le groupe d'experts consulté chaque année sur la question de la revalorisation du smic déconseille au gouvernement d'accorder un "coup de pouce" au salaire minimum le 1er janvier prochain en raison de la situation économique encore fragile, rapportent Les Echos sur leur site internet dimanche.

"Les salariés payés au smic vont se contenter le 1er janvier prochain de la revalorisation automatique légale, et ce, pour la cinquième année d'affilée", écrit le quotidien économique.

Dans leur rapport pour avis, si les économistes relèvent une bonne orientation de la conjoncture et de l'emploi, ils notent que tous les indicateurs ne sont pas au vert, notamment le taux de chômage des jeunes.

"Dans ce contexte, aller au-delà de la formule de revalorisation légale comporte un risque de déstabilisation", estiment-ils selon les Echos.

Le dernier "coup de pouce" au salaire minimum remonte au 1er juillet 2012, juste après la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle. Le smic avait alors été revalorisé de 2% dont 0,6% de coup de pouce.

Depuis, le gouvernement a toujours suivi les préconisations du groupe d'experts qui s'est toujours opposé à ce geste.

Le smic est aujourd'hui fixé à 1.466 euros brut par mois. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)