France-La métropole de Lille mise en examen pour favoritisme

vendredi 25 novembre 2016 18h49
 

LILLE, 25 novembre (Reuters) - La Métropole européenne de Lille (MEL) a été mise en examen pour "favoritisme" dans le cadre du choix du constructeur du grand stade de Lille, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Lille.

La mise en examen date du 15 novembre, a-t-on précisé.

Une enquête a été ouverte en 2012 sur les conditions d'attribution du chantier au groupe Eiffage à la suite d'une plainte d'un contribuable de la métropole lilloise.

Eiffage a été choisi par les élus de la métropole alors que son projet était 108 millions plus cher (440 contre 332 millions) qu'un autre projet porté, notamment, par Bouygues .

D'après le plaignant, un rapport remis aux élus préconisait le choix du candidat le moins cher et un autre appuyant le groupe Eiffage pourrait avoir été rédigé après la délibération.

Au moment de ce choix, en février 2008, le socialiste Pierre Mauroy était président de la Métropole, Martine Aubry, également figure du PS et maire de Lille, allait lui succéder. (Pierre Savary, édité par Gérard Bon)