Japon-Le fonds GPIF dégage une plus-value trimestrielle de E19,8 mds

vendredi 25 novembre 2016 12h02
 

TOKYO, 25 novembre (Reuters) - Le Government Pension Investment Fund (GPIF) japonais, plus grand fonds de pension au monde, a réalisé une plus-value latente de 2.370 milliards de yens (19,8 milliards d'euros) au deuxième trimestre, clos fin septembre, de l'exercice fiscal 2016-2017, grâce au rebond des marchés d'actions, après quatre trimestres de pertes.

Le fonds de pension public a ainsi tiré profit du changement de cap de ses investissements depuis 2014, désormais davantage consacrés à des actifs plus risqués, offrant un meilleur rendement, comme les actions.

Les Bourses mondiales ont rebondi sur la période juillet-septembre après avoir touché des points bas à la suite du vote des Britanniques, le 23 juin, en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

"Les investisseurs sont devenus plus enclins à prendre des risques dans leurs investissements, alors que les cours du pétrole se sont stabilisés, ce qui a propulsé l'indice S&P-500 à un plus haut historique au cours du trimestre", note le président de GPIF, Norihiro Takahashi, cité dans un communiqué.

Le GPIF, qui gérait 132.800 milliards de yens d'actifs à fin septembre, a dégagé un retour sur investissement de 1,84% sur le trimestre, soit donc 2.370 milliards de yens de plus-values latentes. (Junko Fujita, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)