Brexit-Le droit du travail nuit à la place de Paris-JP Morgan

mardi 22 novembre 2016 15h41
 

par Julien Ponthus

PARIS, 22 novembre (Reuters) - Les rigidités du droit du travail français dissuadent les grandes institutions financières basées à Londres d'envisager des transferts massifs d'activités vers la place de Paris, dans le cadre de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a déclaré mardi le président de JP Morgan France.

"C'est sûr qu'aujourd'hui, on ne va pas bouger des milliers de personnes à Paris si c'est pour se retrouver avec un contrat de travail très, très protecteur", a déclaré à Reuters Kyril Courboin, en marge d'une conférence dédiée à la compétitivité de la région Ile-de-France.

"Avoir les bonnes personnes qualifiées, elles sont là, pouvoir les loger il n'y a pas de problème (...) par contre il faut qu'elles ne soient pas non plus surprotégées", a-t-il estimé alors qu'une vaste campagne a été lancée en France pour séduire les investisseurs internationaux.

"C'est le principal sujet pour des redéploiements d'effectifs importants, c'est-à-dire si on veut parler de mettre mille personnes, par exemple, en région parisienne", a-t-il poursuivi, notant que les différentes propositions ou possibilités offertes en terme de droit du travail étaient pour l'heure loin d'être satisfaisantes.

Michel Sapin a rejeté fin octobre l'idée d'un statut spécial pour les cadres supérieurs des entreprises financières, défendue par Paris Europlace, pour convaincre les banques établies à Londres d'installer des équipes à Paris.

"On nous a parlé d'un contrat de mission, on nous a parlé d'un CDD (contrat à durée déterminée) d'usage, on a entendu parler de beaucoup de choses mais on n'a encore jamais rien vu d'effectif", a-t-il ajouté, estimant par ailleurs "qu'on aura aucune vue là-dessus avant les élections présidentielles".

La possible perte du "passeport européen", qui assure l'accès aux marchés de l'Union européenne, obligerait les sociétés régulées à Londres à obtenir un agrément dans un pays de l'UE, ce qui suscite la convoitise de nombreuses places financières comme Paris, Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin.

  Suite...